La NEF : Habiter et travailler dans un bâtiment à haute performance énergétique

La recherche porte sur la NEF à Tours, un bâtiment BEPOS issu de la réhabilitation d'un ancien centre de tri postal comprenant 75 appartements et environ 6000 m2 de bureaux.

L'objectif est d'identifier les facteurs sociaux de la performance énergétique, par le biais d'une analyse fine et de longue durée, reposant sur le recueil d'observations des pratiques des occupants et sur des entretiens approfondis répétés.

La consommation d'énergie résulte de facteurs technologiques permettant la sobriété énergétique, mais aussi de facteurs sociotechniques qui peuvent potentiellement réduire l'efficacité des dispositifs techniques, voire les mettre en échec.

C'est dans cette articulation entre enjeux techniques et enjeux comportementaux que nous souhaitons situer un questionnement de recherche sociologique encore émergent.  Quelles sont les conditions techniques (en particulier au travers des interfaces Homme/Machine), sociales et organisationnelles de la performance énergétique des bâtiments occupés en résidentiel et en tertiaire ?
 
 
Projet en cours.