Actualité
Vous êtes ici : Version françaiseActualités

"La photographie de chantier (1850-1915) : contexte, statuts, acteurs"

Date(s)

le 2 juin 2012

Centre Mahler. 9, rue Malher. 75004 Paris.
9h00 à 18h30
Lieu(x)
Centre Mahler.

une intervention de Céline Assegond dans le cadre de la Master Class "Patrimoine industriel" 2012 organisée par les étudiants du master Histoire des Techniques (CHT - Paris I /Panthéon-Sorbonne)

Dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle, la photographie en plein essor accompagne les mutations sociales, industrielles et économiques : elle devient l’auxiliaire de l’aménagement du territoire, de la modernisation des villes et des structures productives, et renvoie ainsi l’image d’un siècle en chantier. D’origine très variée, inégalement connus et valorisés, les fonds photographiques constitués au fil des années, forment une catégorie spécifique du patrimoine technique et industriel. De par son intérêt documentaire et sa puissance suggestive, elle se présente comme une source incontournable pour l’historien de l’industrie.
Cependant, l’appareil critique de ces sources est rarement convoqué. Notre propos pose ainsi la question du statut de la photographie de chantier, analysée à l’aune des conditions de sa production, du système économique auquel elle appartient et des réseaux dans lesquels elle circule.
Des studios photographiques aux ingénieurs, qui réalisent ces clichés et pourquoi ? Comment la technique photographique s’adapte-t-elle aux contraintes du chantier ? Quels en sont les usages techniques, commerciaux, voire pédagogiques ?