Actualité
Vous êtes ici : Version françaiseActualités

En lien avec la recherche ProMéTé, Jean-Philippe Fouquet et Bernard Buron interviennent dans le cadre du 5ème colloque de l'Association Française de Sociologie

Date(s)

du 2 septembre 2013 au 5 septembre 2013

Nantes

« Professionnels de santé » et outils de télémédecine. Nouvelles frontières entre les métiers, nouvelles hiérarchies et dominations ?

La communication porte sur la recherche ProMéTé financée par la Région Centre et consacrée aux  groupes professionnels du secteur de la santé face au développement de la télémédecine. Le Projet Régional de Santé élaboré par l’ARS Centre comprend un important Projet Régional de Télémédecine. Il consiste, dans un premier temps, à équiper une cinquantaine d’établissements de santé (EHPAD, UCSA, MSP) de la région, d’outils de télémédecine. L’objectif affiché est clairement de développer les actes de téléconsultation et de télédiagnostic et, par là-même, de rationaliser l’usage des moyens, « d’économiser du temps médecin » pour répondre aux besoins de santé et de prise en charge de la population dans une des régions françaises les plus « carencées » en personnel médical.

Le déploiement de ces technologies participe d’un vaste mouvement, déjà en cours aux plans législatif et réglementaire, de redéfinition du travail de chacun des différents groupes de « professionnels de santé » (médecins spécialistes et généralistes, infirmiers, aides-soignants…), de son organisation et de sa division internes et des formes de collaboration avec les autres groupes et métiers du champ médical.

Les premiers recueils de données mettent à jour des interrogations fortes, voire des formes d’inquiétudes autour des notions telles que celles de délégation de tâches, de coordination, de responsabilité, de légitimité ou de compétences professionnelles.

Les relations hiérarchiques, historiquement construites sur la primauté du médecin -spécialiste et généraliste- et les conditions de production et de mobilisation des savoirs professionnels sont en proie à d’importants processus de renégociation, quand elles ne sont pas clairement l’objet de tension et de contestation. Tout autant par des professionnels (métiers) qui souhaitent maintenir leur domination dans le champ médical que par des professionnels (métiers) qui désirent renforcer leur positionnement dans ce même champ et conquérir de nouvelles formes de légitimité et de reconnaissance professionnelles.